de Christine FERRAGUT


Square d'Anjou dans les années 1960, le quotidien s'apparente à celui des comédies italiennes de la même époque. Le contexte économique porte à l'optimisme et dans cette copropriété surgie de terre en quelques mois au milieu de nulle part, les épisodes tragi-comiques se succèdent régulièrement.